Venelles, de bas en haut

A Venelles, prenez le temps d’une halte guidée et laissez vous séduire, au fil des ruelles, par les histoires d’antan, d’une des plus hautes villes du département !

Catégorie :

Description

Visiter Venelles : carrefour des histoires d’antan

Venelles, village d’environ 700 habitants il y a encore 60 ans, est devenu ville désormais avec ses 8 000 résidents ! Mais Venelles a su garder son charme d’antan. En se baladant dans la plaine que dominait l’ancien village perché, Venelles-le-Haut, sur la route de Sisteron (ou de Toulon selon le sens), d’anciennes arches s’exhibent à nos yeux. Ce sont les témoins des anciens logis qui permettaient de faire halte. Imaginez-vous, quelques siècles en arrière, apercevoir ça et là un cheval et son cavalier passant sous l’une d’elle pour y trouver le gîte et le couvert.

La visite guidée à Venelles dévoile un panorama et un patrimoine grandioses

Puis nous vient l’envie de grimper, d’atteindre le sommet de ce village si charmant. Il faut dire que Venelles est la deuxième commune la plus haute des Boûches-du-Rhône alors… imaginez le panorama qu’il y a là-haut… La montée paraît rude mais la récompense est grandiose : sur les vestiges d’un ancien château, servant aujourd’hui de promontoire invitant à la contemplation du paysage, se dévoilent la vallée de la Durance et le Luberon cernés par les Alpes et la face nord de la montagne Sainte-Victoire. Avec de bons yeux, il est même possible de discerner le château de Meyrargues, caché derrière une colline boisée.

Après cette délicieuse découverte, il faut évidemment se laisser perdre dans les petites rues pour dénicher ici, l’ancienne façade de l’église brisée par le tremblement de terre de 1909, là une rue du Rompe Cuou faisant écho à celle de Fuveau ou, un peu plus loin, un magnifique moulin à vent, qui sous le bon angle photographique, semble perdu au milieu des champs.

Venelles, haut lieu de l’expression artistique

Venelles, c’est aussi une petite ville artistique ! En effet sur les murs se dessinent un peu partout, en haut comme en bas, des œuvres de street art toutes très différentes les unes des autres et d’une fraîcheur bienvenue.

Il faut dire, des artistes, Venelles en a enfanté.

Louis-Félix Chabaud est sans aucun doute l’artiste emblématique de la ville. Parmi ses commandes, on peut citer la figure de l’Agriculture pour la fontaine de la Rotonde à Aix. Durant 30 ans, c’est à l’Opéra Garnier à Paris, que s’exprime pleinement son art. Il y réalise près de 90 sculptures ! Durant la visite nous découvrirons l’une de ses magnifiques statues en marbre de carrare.

À la toute fin du XIXe siècle, un certain Fernand Charpin ouvre les yeux pour la première fois. Mais peut-être le connaissez-vous mieux sous le nom de « Panisse » ou encore de « Père Mazel » dans certains films de Pagnol. Son amour pour Venelles se traduit dans le nom de plusieurs de ses personnages. Comme le Marquis de Venelles dans « La femme du boulanger ». Et d’autres encore dont on parlera au cours de la visite devant la maison qui l’a vu naître et grandir.

Visiter Venelles, c’est prendre de la hauteur et découvrir des petites merveilles insoupçonnées qui sentent bon la Provence d’antan.