le plateau de l'émission secrets de provence

Chaque jeudi matin à 7h15, retrouvez Jérôme, Arthur ou Mylène pour un nouvel épisode de Secrets de Provence sur BFM TV Marseille. Aujourd’hui 4 Mai, Arthur vous parle de l’évasion d’Aix pendant la seconde guerre mondiale.

Bonjour Stéphane !

C’est bientôt le 8 mai Arthur, et pour l’occasion, on va parler de l’évasion d’Aix pendant la seconde guerre mondiale !

Cette évasion a eu lieu le 24 avril 1944, quelques mois seulement avant la libération d’Aix-en-Provence. Elle a été assez spectaculaire car ce sont 27 prisonniers politiques qui vont s’évader en même temps.

Des prisonniers politiques ? Qu’est-ce que cela sous-entend ?

Dans les prisons à cette époque, on distingue les prisonniers de droits communs de ceux dit politiques. Il ne faut pas s’y tromper, les prisonniers politiques sont essentiellement des résistants. Il y a donc une distinction qui est faites entre eux. Dans la prison d’Aix, cela se traduit par une surveillance accentuée de politique par rapport au droit commun.

S’ils sont si surveillés, comment vont-ils faire pour s’évader ?

Cela ne va pas être évident effectivement. La décision de les faire évader est prises lorsque le mouvement des FTPF (francs-tireurs et partisans français) apprend qu’ils vont être déportés en Allemagne. Il faut organiser le tout rapidement car la déportation aura lieu dans… 2 jours.

Qui sont les gens qui y habitent ?

À ce moment, les habitants de cette première cité sont essentiellement des cultivateurs et des bergers. Dans les premiers moments de l’oppidum, on ne retrouve pas énormément de preuve d’autres métier comme un artisanat poussé. C’est surtout un lieu de refuge pour se protéger et pour observer puisqu’on est en hauteur.

Comment l’évasion d’Aix va-t-elle se passer ?

Et bien tout d’abord, il y a plusieurs problèmes : avoir des armes à l’intérieur, recevoir les dernières instructions pour les prisonniers, sortir des cellules fermées à clés.

Pour les deux premiers problèmes, les résistants vont soudoyer le garde dont le nom a été communiquez par « Horace ». Il veut 300 000 frans (une somme énorme à l’époque) pour introduire des armes et les instructions à l’intérieur de la prison. On lui promet un acompte de 18 000 francs le soir même. Il ne se dégonflera pas et amènera le colis aux prisonniers.

Et pour les cellules ?

Et bien, les Résistants proposent à un prisonnier de droit commun condamné à 20 ans de prison de les ouvrir car… Il possède les clés ! Cela paraît étonnant, mais homme de confiance des gardes, celui-ci a le droit de se balader comme bon lui semble dans la prison.

Quel est le deal avec lui ?

Ouvrir les cellules en échange de sa liberté : on lui propose de partir avec les résistants. Quand on a encore 20 ans derrière les barreaux à faire, on peut-être tenté par une telle opportunité. Lui aussi rempliera parfaitement son rôle.

L’évasion d’Aix va-t-elle se passer comme prévue ?

Le rendez-vous devant le palais de Justice est prévu à 4h. C’est donc à 3h qu’à l’intérieur, les prisonniers commencent l’opération. Les cellules sont ouvertes, les armes répartis entre le premier de la colonne et le dernier.  L’étape suivante : attaquer le poste de garde. 5 résistants sont désignés pour le prendre d’assaut. Les gardes sont surpris, 3 des 4 dormants. Le poste de garde est prit et les clé du tunnel reliant la prison et le palais en possession des évadés.

Ils n’avaient pas prévu de transport ?

Si, un camion. Mais la veille, il a été siphonné. Après coup, certains résistants pensent que le propriétaire s’est défilé par peur. C’est peut-être le seul élément qui n’a pas fonctionné comme prévu dans cette évasion.

Car au final, 27 prisonniers se sont évadés en même temps sans qu’il n’y ait un seul coup de feu. L’alerte n’a été donné que bien des heures après. Les gardes n’ont pu être libérés qu’à l’heure de la relève à 7 heures. Cette évasion est l’un des plus spectaculaire que la ville d’Aix ait connu.

Quelle histoire ! On peut la redécouvrir ainsi que plein d’autre sur la Résistance aixoise ce 8 mai à 10h, c’est bien ça ?

Oui en effet, à l’occasion du 8 mai, je propose une visite sur la Résistance à Aix au départ de l’office de tourisme à 10h. Alors n’hésitez pas à venir pour découvrir cette histoire et bien d’autres sur les faits d’armes des résistants aixois !

Nous proposons aussi cette visite Aix-en-Résistance toute l’année en groupe privée !

D’autre part, on continu nos visites publiques d’Aix dont voici le calendrier et toutes nos autres visites sont disponibles en privatisation pour les familles, les amis, les entreprises, les associations et tout ceux qui souhaitent découvrir la petite et la grande histoires des lieux qui nous entourent !

Tags

Comments are closed

Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Nous contacter
Toutes nos visites