Voyager à Aix et dans le Pays d'Aix

Souvent, lorsque l’on souhaite faire des découvertes, le premier réflexe est de regarder vers l’horizon, vers l’inconnu, vers l’inexploré. Mais on oublie trop souvent que certaines merveilles se cachent juste sous nos yeux, là, attendant d’être révélées juste à côté de nous. Aujourd’hui, laissons donc les a priori de côté et partons à la découverte d’Aix et du Pays d’Aix. Voyager à Aix ne sera plus un problème, même si vous y habitez ! Je vous donne quelques adresses à partager et à découvrir, avec ou sans nous !

Voyager à Aix, c’est visiter, visiter, visiter !

Certains diront que je prêche pour ma propre crémerie, c’est vrai. Mais quand on est Guide-conférencier comme moi, visiter et faire visiter est une passion ! Alors forcément, je vais vous parler un peu de visites guidées, mais pas seulement…

En même temps, à Aix et dans le Pays d’Aix, nous sommes plutôt gâtés niveau patrimoine ;). En plus, il y a tellement de façon et de moyen de visiter nos villes et villages que c’est un véritable plaisir pour qui prend le temps.

Se balader, simplement

C’est la manière la plus simple de partir à la rencontre de son environnement, de visiter et de voyager à Aix, notamment. Le pays d’Aix se prête bien à la balade. À pied, j’aime me promener dans le parc départemental de Roques-hautes le soir en semaine, loin de l’afflux du weekend, près du barrage de Bimont ou encore du côté de Saint-Antonin sur Bayon. Je m’y raconte souvent des histoires de dinosaures, m’imagine la vie à travers les âges et suis toujours à la recherche de quelques indices disséminés dans le paysage afin de retracer les brins parfois perdus de l’ADN de notre belle montagne, de notre Grand Site Concors Sainte-Victoire. Du 1er juin au 30 septembre pour préparer vos balades, il est essentiel de vérifier la carte des conditions d’accès aux massifs du jour.

Il y a par exemple une petite randonnée au départ du parking des Deux Aiguilles vers l’ancien oppidum d’Untinos qui est très sympathique. La randonnée est courte et la vue y est vraiment splendide sur le Pays d’Aix. Il y a quelques vestiges pré-romains et médiévaux mais ils ne sont plus très lisibles.

Oppidum d'Untinos près de Saint-Antonin-sur-Bayon. On y aperçois quelques vestiges anciens.
Oppidum d’Untinos avec le reste d’un mur d’origine médiéval. Crédit @Secretsdici.

Un peu plus loin, toujours dans la catégorie petite randonnée, vous pouvez monter à la chapelle Saint-Ser près de Puyloubier en vous garant près du domaine qui porte le même nom. Là aussi vous aurez une jolie vue et serez récompensé par un joli édifice près duquel vous pourrez pic-niquer car il y a quelques tables ! Avec des tout petits, c’est l’idéal car ce n’est pas très long (environ 45 min en prenant bien son temps).

Mais tout cela, vous connaissez probablement ;). Alors passons à autre chose…

Visiter les villages : ils ont tous une personnalité différente !

Haut village provençal de Fuveau et sa "basilique". Un village incontournable quand on voyage à Aix.
Village de Fuveau face à la montagne Sainte-Victoire. Crédit @Secretsdici.

Aix est très belle et attire souvent l’œil, il est vrai. Quand on sort d’Aix-en-Provence, nous n’avons d’yeux que pour la montagne Sainte-Victoire, c’est sûr. Mais nous avons tord, tous, d’oublier nos villages ! D’une part, l’on se rend compte que la montagne nous montre d’autres visages si nous l’observons grâce à d’autres perspectives. Et d”autre part, nos villages regorgent d’endroits ombragés et d’artisans de qualité.

Flâner dans les villages provençaux

J’aime particulièrement les petits rues étroites du vieux village de Fuveau et la belle vue sur la montagne Sainte-Victoire qu’on peut y observer. C’est un village qui regorge aussi d’anecdotes amusantes que je vous conte certains samedis cet été (voir plus bas !). Le courssss Leydet et la “basilique” sont deux incontournables lorsqu’on visite le village. Il y a aussi un joli lavoir en contrebas du village et un ancien moulin transformé en pigeonnier qui valent le détour !

Ancienne église de Puyloubier, datant du XIIe siècle. Voyager à Aix en découvrant le Pays d'Aix !
Église de Puyloubier datant du XIIe siècle, restaurée récemment par la commune. Crédit @Secretsdici.

Puyloubier est de la même trempe mais fait l’objet de très belles restaurations depuis de nombreuses années. Lorsque l’on prend le temps de s’y arrêter, le haut village est magnifique ! La restauration des chaussées a été, à mon sens, faites avec goût et respect. La commune a d’ailleurs obtenu plusieurs fois des prix la récompensant, comme ceux des rubans du patrimoine. Les anciens remparts du château, dont quelques tours possédant des meurtrières, sont bien visibles. On retrouve, d’autre part, une belle représentation du blason de Puyloubier (la colline des loups) sur l’ancien moulin à sang transformé en bibliothèque il y a quelques décennies. Enfin, la rue de la nouvelle église a été baptisé “Francis Méano” en l’honneur d’un footballeur international (équipe de France espoir et ailier du Stade de Reims dans les années 50) originaire du village.

Aqueduc de la Traconnade près d'Aix-en-Provence.
Vestige de l’aqueduc dit de la Traconnade à Meyrargues. Crédit @Secretsdici.

Visites publiques des villages du Pays d’Aix par Secrets d’ici

Certains de ces villages, nous les faisons visiter ! Chaque samedi à 10h30, vous pouvez arpenter avec nous les rues de Puyloubier, Meyrargues, Jouques ou Fuveau et découvrir tous leurs secrets, ainsi que leur histoire.

Pour plus d’information sur les visites publiques que l’on fait dans certains village, voici un lien où vous pourrez voir toutes nos prochaines visites publiques des villages du Pays d’Aix et d’Aix-en-Provence. Comme l’on dit : voyager, c’est aussi s’arrêter !

Bien sûr, ce ne sont pas les seuls. Parmi ceux que j’affectionne particulièrement, vous avez aussi Peynier, Trets, Gardanne, Peyrolles ou encore Beaurecueil… Je vous invite à y faire un tour, ne serait-ce que pour s’y balader tranquillement ou y découvrir notre patrimoine naturel, culturel et… Gustatif !

Visiter Entremont, la cité “gauloise” des Salyens

Rempart de l'oppidum d'Entremont avec une de ses tours conservée.
Vestiges du rempart de l’Oppidum d’Entremont sur le plateau de Puyricard. Crédit @Secretsdici.

S’il y a bien un lieu, pour moi, très important à connaître pour comprendre l’histoire d’Aix-en-Provence, c’est bien l’oppidum d’Entremont, classé Monument Historique. Situé sur le plateau de Puyricard, Entremont est souvent décrit comme “un village gaulois du 2ème siècle av.n.ère”. L’archéologue en moi fustige lorsqu’il voit cette description mais passons. L’intérêt du site n’en est pas moins grand car ce “village” réunissait à son apogée entre 2 à 3 000 personnes sur 3,5 hectares. Cette ville, donc, est d’ailleurs considérée comme la capitale des Salyens.

Vous pouvez aller librement sur le site pour vous balader en respectant les consignes environnementales (ne pas fumer, ne rien jeter) et archéologiques (ne pas s’asseoir ni monter sur les vestiges) et profiter du lieu, simplement. Quelques panneaux explicatifs vous renseigneront mais sont un peu datés. Fermé actuellement pour congés, il ouvrira à nouveau dès le 15 août.

D’ailleurs, nous organisons des visites publiques de l’oppidum et la prochaine aura lieu ce même jour. Vous pouvez réserver la visite guidée de l’oppidum d’Entremont ici ! Nous y guidons aussi en visite privée si vous préférez découvrir ou redécouvrir le lieu entre ami.e.s ou en famille.

Évidemment, voyager à Aix , c’est visiter la ville de fond en comble

Fronton représentant une allégorie de la Provence sur l'ancienne halle aux grains d'Aix-en-Provence, place de l'hôtel de ville
Fronton de l’ancienne halle aux grains d’Aix-en-Provence

La ville d’Aix-en-Provence a fait poser de nombreux panneaux dans les rues du centre ancien pour agrémenter d’histoire les murs de la ville. Même si, par besoin de synthèse évident, vous resterez peut-être sur votre faim, c’est une première approche pour découvrir sa propre ville, ou, si vous n’êtes pas aixois, une superbe ville ! En plus de ces panneaux, vous pouvez passer à l’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence où vous pouvez demander quelques prospectus gratuits parlant des détails les plus emblématiques de la ville. Demandez par exemple le petit livret sur Cezanne et suivez les clous avec un grand “C” dans les rues de la ville. C’est une marche urbaine de 12km qui part du Jas de Bouffan et qui termine à l’atelier Cezanne.

Je vous invite par la suite, pour en apprendre d’avantage, à suivre les visites guidées que l’office propose : il y en a pour tous les goûts. Vous y trouverez, bien sûr, les trois visites publiques de Secrets d’ici, Fontaines & Jardins, Les rues se racontent et Places & Fontaines (pour le programme et les réservations des visites publiques c’est ici et pour les visites privées par ). Mais aussi celles du visible est invisible que je vous recommande pour leur qualité en plus d’être complémentaires des nôtres.

Dans tous les cas, prêtez vos oreilles à un guide-conférencier ! C’est l’assurance d’une visite faite par un professionnel du guidage. En plus, à Aix, il y en a vraiment pour tous les goûts !

Voyager à Aix grâce à vélo électrique

champ de lavande et montagne Sainte-Victoire dans le pays d'Aix.
Champ de lavande et montagne Sainte-Victoire, le top du Pays d’Aix ! Crédit @Secretsdici.

Un des moyens les plus sympathiques pour découvrir tranquillement le Pays d’Aix et la région d’Aix-en-Provence est, selon moi, le vélo électrique ! Grâce à lui, la plupart d’entre-nous peut facilement et sans effort parcourir les routes et chemins du pays d’Aix à la rencontre de nos petits villages et de nos artisans. Vous avez plusieurs locataires de vélos électriques disséminés dans le pays d’Aix si vous n’en possédez pas un. Bee’s a de nombreuses stations qui sont autant de point de départ différent pour démarrer votre aventure en vélo électrique.

Et si vous voulez allier le sport et la découverte de notre patrimoine, nous vous proposons une visite privée en vélo autour de la route Cezanne ! Je suis certain qu’elle vous étonnera, même si vous connaissez le coin ;).

Pensez à venir entre ami.e.s : plus vous êtes, moins cela vous reviendra cher par personne ! Une belle idée aussi d’enterrement de vie, de sortie entre collègues comme le teambuilding.

Balade en vélo électrique sur la route Cezanne, seule route classée MH de France.
Balade en vélo électrique sur la route Cezanne. Crédit @Secretsdici.

Voyager à Aix en mangeant un bout dans le Pays d’Aix

Aix-en-Provence regorge de bon restaurant. Le pays d’Aix aussi ! D’ailleurs, il y en a pour tous les goûts. Ci-dessous, je vous invite à découvrir une liste non-exhaustive de petits coins que j’aime beaucoup dans le Pays d’Aix. Ces différents lieux, je les affectionne particulièrement pour deux éléments : la qualité de leur plat et la qualité de leur accueil.

Restaurant Maison Sainte-Victoire

Depuis environ plus d’un an maintenant, il y a de nouveau un restaurant à la Maison Sainte-Victoire à Saint-Antonin-sur-Bayon. Ouvert dès le matin et jusqu’en fin d’après-midi, le restaurant Maison Sainte-Victoire est un endroit à ne pas manquer si vous partez randonner. Le matin, l’on vous servira un petit déjeuné agréable. Vous pourrez même y acheter vos sandwichs pour le pic-nic du midi, ou pourquoi pas, y manger. La fin d’après-midi venant, vous pourrez profiter d’une glace ou d’une crêpe, selon l’envie du moment. Dans tous les cas, sur la terrasse, vous profiterez d’une vue magnifique sur la montagne, même si parfois il faut se lever pour en apprécier toute la grandeur.

La place, à Puyloubier

Fontaine de Puyloubier qui sert d'ornement aux repas servis au restaurant La Place.
Fontaine de la terrasse du restaurant La Place.

Un peu plus loin sur la route Cezanne, vous tomberez sur le joli village de Puyloubier, dont je parle un peu plus en détail plus bas.C’est ici que le restaurant La Place se trouve, un peu au dessus de la mairie et de son parking. C’est un bistrot responsable où prendre un verre et s’y abandonner pour le repas ne gâche pas la journée, bien au contraire. La terrasse s’étale sur l’une des places les plus anciennes du village, ombragée par les platanes et rafraichie par une fontaine où les bouteilles profitent de la fraicheur naturelle en attendant de se faire déguster. Une carte réduite mais suffisante, pour moi gage de qualité et de produits frais !

Terre de Mistral et sa vue magnifique sur Sainte-Victoire

Pas besoin d’aller très loin pour voyager à Aix avec ses papilles. Terre de Mistral est devenu un lieu incontournable depuis que j’y ai mis les pieds la première fois. La cuisine est simple tout en étant raffinée. Les produits sont frais et la carte propose des produits locaux, voir de la ferme. Car oui, Terre de Mistral est une ferme-auberge qui propose ses produits, ses huiles et ses vins à la carte. Comme ça, si vous avez aimez, vous pouvez aussi repartir avec quelques produits en souvenir ! Si vous aimez les rosés légèrement sucrés, je vous conseille le Malou. Il est devenu, je dois bien le dire, le pêché mignon de Mylène !

Et si vous aimez le Jazz, ils proposent régulièrement des soirées repas et concert qui sont particulièrement appréciables l’été, lorsque l’on profite du repas et de la musique en plein air, face à la montagne Sainte-Victoire.

La table de Beaurecueil

Ferme de Beaurecueil où se trouve le restaurant de la Table de Beaurecueil.
Entrée de la Table de Beaurecueil. Le restaurant se trouve dans une ancienne ferme qui a aussi servi de pénitencier ! Crédit @Secretsdici.

J’apprécie chacun des restaurants dont je vous ai parlé avant, chacun pour des petits suppléments d’âme qui font leur identité. Mais je dois bien vous l’avouer, c’est presque une histoire d’amour qui nous lie, Mylène et moi, à ce restaurant qu’est la Table de Beaurecueil. Il faut dire, Natacha gardait Mylène quand elle était petite et nous avons fait notre repas de mariage là-bas. Ronan Duffait et Renés Berges sont les deux seules personnes au monde qui ont réussi à faire manger (sans la forcer) du poisson et des crustacés à Mylène !

Il faut dire, la carte est généreuse et les plats sont tous succulents. Le vin est savamment choisi pour accompagner les plats. D’ailleurs, vous pourrez aussi découvrir de petites spécialités comme le DB, pour les grands, ou le Nounours, pour les plus jeunes, à l’apéro en plus des olives préparées par Bruno.

Assurément, je n’ai passé que de très bons moments dans cet établissement. Que ce soit au niveau des sensations gustatives et olfactives que de l’ambiance reposante et amicale, je trouve l’endroit merveilleux.


Comme vous l’avez vu, voyager à Aix se fait aussi avec les sens. En parlant de sens, nous allons continuer à parler patrimoine gustatif grâce à nos producteurs !

Voyager à Aix en dégustant du bon vin ou de la bonne bière chez nos producteurs

Nous avons la chance d’être dans un terroir riche, gorgé de très bons cultivateurs, viticulteurs, oléiculteurs, miellerie et j’en passe… Dans le pays d’Aix, vous en trouverez un peu partout. Je ne vais pas parler de tout, cela prendrai trop de temps ;).

Vignerons du Mont Sainte-Victoire

La cave coopérative de Puyloubier est l’une des plus importantes du département. Elle regroupe de nombreux viticulteurs, pour la plupart basés sur Puyloubier. La cave possède depuis quelques années un caveau splendide avec une salle de dégustation dans laquelle vous pourrez profiter des breuvages qui sont produits ici. Comme dans la plupart des caves de la région, il y a beaucoup de rosés. Mais vous pourrez goûter également au plaisir d’un vin rouge provençal léger. Ne cherchez pas un bourgogne ou un bordeaux de garde. Cependant, je suis personnellement tombé sur le Terre Rouge que j’apprécie particulièrement pour cette légèreté atypique. Le Sainte-Victoire, dans les 3 couleurs, sont des vins plus techniques et complexes qui sont fort appréciables avec un repas. Ils côtoient des vins plus simples, parfaits pour les apéros !

Terre de Mistral

J’en ai déjà parlé avec la ferme auberge, j’en reparle ici car Terre de mistral est un lieu où vous trouverez toujours de bons produits. En plus du vin et de l’huile d’olive, que vous pouvez apprécier à la table de l’auberge et en dégustation, Terre de Mistral propose d’autres bonheur pour les papilles, la peau ou même le nez. Je vous invite à aller découvrir leur boutique et les expositions qu’ils proposent dans leur locaux.

En plus de cela, juste derrière, vous dénicherez un petit maraichage bio sous serre où de bons légumes vous attendent.

Brasserie artisanale de Provence (BAP)

Si vous préférez la bière au vin, aucun soucis ! Nous avons aussi, dans la zone industrielle de Rousset, notre propre brasserie ! Elle s’appelle la BAP et vous trouverez leur bière un peu partout à Aix-en-Provence. Blonde, blanche, ambrée, brune, IPA… Que vous soyez fin connaisseur ou simple dégustateur occasionnel, il y en aura surement une qui vous plaira. Vous pourrez même goûter à des bières atypiques, comme celle au sarrasin. Je vous laisse découvrir toute la gamme de bière de la BAP sur leur page internet.


J’ai dû faire une toute petite sélection mais j’ai plein d’autres producteurs en tête (surtout de vins, allez savoir pourquoi…). J’aurais pu en citer pleins d’autres domaine comme Henri Bonnaud, le domaine des masques, Château Gassier ou encore la Galinière, Château Vauclaire à Meyrargues... Mais je me suis limité à 3 ! Peut-être cela sera l’occasion d’un autre article.

Un dernier mot avant de se quitter… =)

J’espère que dans toutes ces idées, une vous tentera. Voyager à Aix lorsqu’on est de la région, ou même de France, ne vous décevra pas. Comme la crise sanitaire actuelle a remis en question notre envie de lointain, peut-être est-il venu le moment de découvrir notre lieu de vie. Car oui, tout un chacun est confronté à deux besoins essentiels dans sa vie : partir, s’échapper et s’ancrer, s’enraciner.

C’est l’histoire de l’arbre et de la pirogue. Si vous ne connaissez pas ce conte, laissez moi vous en raconter la morale : L’homme et la femme sont toujours tiraillé.e.s entre deux besoins. Le premier, c’est l’envie de voyage, de s’arracher de son monde et de son quotidien. C’est le besoin de la pirogue. Le second, c’est le besoin de connaître d’où l’on vient, où l’on vit, de s’ancrer dans une identité qui nous est propre et personnelle, bien qu’alimentée par une identité collective. On s’enracine, si l’on puis dire. C’est le besoin de l’arbre.

Hommes et femmes sont constamment en train de céder à l’un ou à l’autre. Mais un jour, ils comprennent que c’est avec l’arbre que l’on construit la pirogue. C’est donc en se connaissant et en connaissant son pays que l’on prend plaisir à voyager au-delà. N’hésitez plus : cet été, voyagez à Aix !

Category
Tags

No responses yet

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *